Lyrics to Sans Issues
Sans Issues Video:
Le soleil pénètre dans mon salon
la lumière parait belle, reflétée sur les
sans cet appel, je serais rentré ce soir
pour un autre repas de famille, un autre simple jour sans histoires
pétrifié, paralysé, abandonné, blessé
indescriptible sentiment de rien, le vide est laissé
l'enfer pour mes anges, dans un stupide accident
je perds mon fils, ma fille et la mère de mes enfants
tu me mens, ce n'est pas vrai
un cauchemar je vais m'éveiller
elle sera la, allongée à mes cotés
le cri des gosses qui jouent, les éclats de voix le matin
je n'ai jamais songé que le silence est assassin
mais il me tue, doucement je crois que j'en perds la raison
comment puis-je encore vivre dans la maison?
les murs sont tristes, ils ont effacé les sourires
les souvenirs, à chaque objets je les respire
c'est mon empire qui expire, toute ma vie qui vacille
un pas vers la fenêtre le soleil brille
les voitures passent, les gens sont gais, certains font du sport
comment peut-il y avoir encore de la vie dehors?
ce matin j'ai quitté la maison, un peu fâché
petite dispute de rien du tout
maintenant je suis sans voix
tu ne m'entends pas, douleur noire
dire que nous nous sommes quittés pour toujours sans nous dire au revoir
on dit qu'il est possible de reconstruire ce qui n'est plus
les forces m'abandonnent, je n'en ai plus
bon dieu veille sur eux, qu'ils ne pleurent pas trop
car il est bien possible que l'on se voie très bientôt
c'est sans issues...

no ways.. ( x8 )

j'étais sur de tout avoir réussi
d'être sorti vainqueur de tout les combats entrepris
pourtant a présent, je ne sais plus que penser
et la question reste en suspens : ou me suis je trompé ?
j'ai redoublé d'efforts, pour décrocher tout ce ce qu'il y avait de décrochable
j'avais des valises chargées
et à la fac, je ne m'amusais pas
j'étais premier a tous les cours car second ça ne paye pas
au prix de combien d'amitiés bafouées, de brûleurs de c?ur que je suis
a accéder aux hauteurs
ce n'était pas suffisant, ça ne l'est jamais
alors quelques têtes de plus à piétiner pour m'élever
j'ai acquis un par un tous les signes extérieurs de richesse
ma soif d'argent jamais n'avait de cesse
j'ai construit une famille et une maison
ma femme était un ange qui m'a donné deux beaux garçons
qu'en fait je n'ai même pas vu grandir
trop occupé, fou que j'étais a réussir
ma vie ressemble à un dessin d'architecture
pas un trait qui dépasse, pas de fautes, pas de ratures
mon épouse a pris un amant
ca ne m'a même pas blessé
je me demande si un jour je l'ai aimé
si j'ai eu tout ce qu'il était possible d'avoir dans ma vie
pourquoi je me sens si mal aujourd'hui ?
je réalise, qu'en fait je n'ai rien
que tout ceci n'est qu'illusion dans un rêve de satin
je craque, au sommet de ma tour
attiré par la rue, je ne lutte même plus
c'est sans issues...

no ways

(Merci à Harty pour cettes paroles)
Songwriters:
Publisher:
Powered by LyricFind