Lyrics to Cicero
Tu vois la vie comme une galère et le tiéquar te soule
Pompe sous le lit , sang sur bannière , bicarbonate de soude
Ça commence et ça commande dès que ça sait piloter
Des meuj trafficotés , dans tout paname dissolve des cristaux d’C
Été sans kil’ est ici un été cuisant , c’est épuisant
Vois la vie en poussette , la mort sur un GP800
Arme toi pour l’hiver car c’est la folie merde
Calibre 12 , Mossberg 500 , crosse en polymère
Histoires de chromes , sur le terrain des beaux parleurs
Des gros parieurs , des pochtons d’cèss dans hauts parleurs
Tu penses qu’à astiquer , y’a rien d’magique
C’est tragique mais c’est l’traffic et parfois le siège est plastiqué
Les tits-pe n’ont pas d’âme , mais c’est banal car c’est paname
Y’a coeur glacé sous les pare-balles
Et ça passe de yébi , de valises à barreaux
De fumer à garreau , tox , lunettes noires et chemise à carreaux

Qui fumer qui croire ?
P'tit con À la question « Suis-je des bons ? »
J’ai vu rigoler le miroir
Y’a des cryptés dans les tiroirs
Paupières esquintées , vitres teintées
Formules de C dans les grimoires

Tu parles d’eux mais tu connais pas ces hommes
Dans les halls ça résonne , à chaque saison on s’assaisonne
Ici trop de cassoss qui ne sauraient que faire de ruses
Et ton putain d’assoc’ ne voit l’avenir qu’avec une bête de russe
Ou des tchoins bas d’gamme tombées du camion
Si tu cherches la crainte et le respect ils se trouvent au bout du canon
Qui fumer qui croire ? Y’a des cryptés dans les tiroirs
À la question « Suis-je des bons ? » J’ai vu rigoler le miroir
Entre les dettes et les relous , on a grandi près des remous
On s’entend mieux penser kalash sur les genoux
Eh merde suis-je maudit ? Suis-je mauvais si l’bon le dit
Rafale des mères en roue arrière depuis le pont levis
Et petit ça bicrav de la rue en scred jusqu’au lycée
À trop miser , Glock19 alliage customisé
Et bien sûr ça veut des comptes à plus de 6 zéro
Petit frère s’croit sur l’avenue Cicero …

Qui fumer qui croire ?
P'tit con À la question « Suis-je des bons ? »
J’ai vu rigoler le miroir
Y’a des cryptés dans les tiroirs
Paupières esquintées , vitres teintées
Formules de C dans les grimoires